Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 07:16

Un éclair dans la suie du ciel noir où s'immobilise le lever du Jour.

 

J'écoute très souvent le ciel, rien est dit autrement à l'étendue de notre esprit, le silence est royal autant qu'un livre zen pour un enfant qui n'arrive pas encore à bien le porter, c'est que le livre est "géant" pour ses petits bras d'homme, il va ainsi le porter sur la table du monde, totalement nettoyée, il y va d'un pied imitant la danse de l'univers que la Nature suppose, au roucoulis du torrent dont la source est la mesure du Temps.

Sacrifice, Energie, Courage sont le flux du coeur ouvert à ce que j'écoute, .

Être soi-même. Nettoyer l'intérieur de son esprit. La Nature enseigne le silence.

L'impermanence. L'écoulement du temps est dans la force du torrent.

Nous sommes à l'époque du Dream Getting (Rêves et désirs, exaucés - bien trop vite, il n'est plus temps de les attendre, de les adorer, de les apprécier, tout est donné trop vite. Sachons attendre sans attendre !)

N'avoir rien (art et savoir de la Geisha) ; cela j'ai, je suis dans cet haïku de hors-saison, l'hiver,  semblable au Kobayashi Issa :

                                                                   -  Hiver dans ma cour Trébouliste

                                                                           "Absolument rien,

                                                                            Absolument tout..."

Je lève le doigt vers le ciel que j'écoute, lui annonce :

                                                                   -  "Si ce n'est pas maintenant, c'est quand ?"

 

Souvent, quand je vais sur douarnenez, par la passerelle bleue qui sépare les deux villes, j'emporte mon Bunko, un sac noir en gibecière, un livre dedans, un carnet de notes, un stylo, et les ouvrages-cd-dvd de la médiathèque que je vais rendre, échanger... Si l'homme ne possédait que cela, le monde n'aurait pas le souci de la Grèce-Chine actuel(le)s. D'ailleurs, désormais, quasi rien : mains dans les poches, vais par les rues (à la recherche d'un nouveau logis, ...)

 

Danser. Avoir la souplesse du chat. Marcher. Avoir le regard de l'artiste. Rire, chanter, ânonner des poèmes. Avoir la sensualité du gourmet.  Aller-venir entre les deux cités maritimes. Avoir l'élégance de l'athlète content d'avoir remporté une victoire sur soi, battant son propre record de continuité : Rigueur et Discipline. Réveil (re-veille en soi) -

 

L'utile et le nécessaire suffisent à qui se contente de peu, ainsi que je me résume.

Bleu Mandala... dans l'averse de pluie.... Douceur Mandala....Danser nu dans la pluie glacée, merci la pluie de 7H15....Réveil Mandala....Re-veille : -  Mandala-Mandala-Mandala !... Qi-ame mandala...

 

 

La Nature enseigne le silence (drainage sympathique - Réveil Mandala.... )

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article

commentaires

boullet 24/04/2010 22:51



bonsoir,


oh là là!!! c'est beau l'ascèse...hi...hi..


bonne soirée


chrisitne boullet



Saint-Songe© 26/04/2010 07:38



Toute ascèse mène à la connaissance de soi par le chemin de la sérénité, oui, bien évidemment... Bonne journée lunaire !



Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche