Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 00:00

* Pardès (Paradis, en Hébreu)

Par-dons de pardon.

Par-delà Soi.

Don sublimé.

 

Tout commence dans l'intimité.

Rien n'a plus grande importance qu'une communion adéquate.

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 08:58

ECHELLE-DE-LA-HIERARCHIE-DES-BESOINS-SELON-MASLOW--copie-1.jpg

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:00

a-livre-ouvert.JPG MIHLY_-1.JPGMIHALY ZICHY - Demon /1878

                                                                                                                                        (1827 - 1906 )

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 00:00

l-endormi.JPG

 

benoit29_LOCRONAN.jpg

Locronan (photo B.)

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 00:00

PECHE-MIRACULEUSE.JPG

Conseil du maître zen du tir à l'arc à son élève ébaubi, à deux pas de la cible  :

" Tire comme si ta vie dépendait de ce seul coup " ; c'est un coup de vie et de mort....

L'instant est grave, car mortel et formel, on époussette mieux les événements, on fait table rase, tabula rasa, tout vole ailleurs. Sans bouger.

La pêche fut-elle miraculeuse, qu'il faut aller de porte en porte donner un peu de la godaille (surplus de poissons)...

Appréhende-t-on qu'il n'y ait plus de poissons dans les ports ? On évoque 2050, pour la fin du poisson....

A la saisie de cette crainte, vise bien la cible dans l'orbe de tes jours.

De ce qui ne paraît n'être rien, prends courage.

Où as-tu fixé la tente de ta vie ?...

Ne sois pas l'ami de la nuit des incrédules.

Quelle est cette sonnerie qui t'espionne tout à coup ?... Ne vise pas la cible, mais ta corde, puis le bois de l'arc, jusqu'à cet Arbre de la Connaissance qu'il te faut viser...à deux pas, face à face.

Dieu nous donne son code Morse.

L'as-tu traduit, dès ta naissance ?... Le coup est déjà parti !... Où va ta flèche ?... C'est l'autre "soi", le plus que soi.

 

 

benoit29.jpg

Proche Bénodet (photo B.)

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 00:00

Trio-du-prieure.JPG

 

 

De la fenêtre de ma chambre ai vu la pluie du diable, et les rayons et les ombres dans les gouttes de pluie, l'octave de la Pentecôte adorait les trois divines Personnes dans l'unité de la nature divine.

Sur le front du ciel se dessinaient les yeux des anges, ils avaient été ôtés à ceux des enfants morts en bas âge.

De faibles lueurs câlinaient cet aveu dans ma bouche, que j'avais lu dans Jean 1,18 : "Personne n'a jamais vu Dieu ; un Dieu Fils unique qui est dans le sein du Père, lui l'a révélé", aveu suivi d'à peine un long silence prieural qui auscultait celui de Luc, 3, 22 en mon coeur docile qui tonna : "Dès son baptême, Dieu l'a proclamé son Fils bien-aimé et l'Esprit-Saint est descendu sur lui..."

Trois nuages dans le ciel apparurent tels trio de la Contemplation du Mystère au prieuré de ma chambre.

Ma pleine solitude s'abreuvait du sang du soleil d'or.

Je dis alors l'Hugolien aveu des misérables : "Regardez la vie de près. Elle est ainsi faite qu'on y sent partout la punition"... Il me faut du courage après que j'eus l'espoir d'y voir mieux dans ma nuit.

J'eus vision d'une bravoure de lion au derrière de lapin dans un champ où fuyait le lièvre couard.

J'eus vision d'un bestiaire dont je tournais les pages aussi larges et grandes que pans de ciel sur lesquels était gravé de L'Esprit-Saint : "Le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu'il fait.... Comme le Père ressuscite les morts et leur rend la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut" (par foi de Jean 5,20, 21)

 

 La pluie existait avant Abraham ; Moi et mon Père, nous sommes un(Jean 10,30) dit le Vent, par rafales folles, comme d'annoncer aux Apôtres, avant de quitter ce monde des souffles forts pour retourner au Père silencieux, dans la chambre d'Eole...où naîtra un autre Paraclet.

 Nouvel intercesseur : l'Esprit de Vérité où puiser in petto toute éthique du courage pour l'être terrestre.

 N'est-il pas juste que ce dernier nous rappellera tout ce qui fût dit aux Apôtres par la voix du Christ ?

 Par la fenêtre de ma chambre isolée dans le monde où tous courent après dieu ne sait quoi, j'ai perçu la Sainte Trinité dans la pluie du diable, par grands vents fous, hier...qui semble encore aujourd'hui, le temps ne passe pas.

 Le vent enseignait en son Nom les pleurs de Dieu jamais écouté.

 Le vent, la pluie, le soleil fade, ils étaient le trio que je vis, qui me firent homme nouveau vous révélant ces forces sur le Pays de Douarnenez...

 Là où vous êtes, qui que vous soyez : - Merveilleuse révélation !..Dieu n'est pas immobile, inerte et glacé !...

 Il détient la clé d'or, au degré suprême, Connaissance et Amour qui font pleurer, rire et s'essouffler ...

 Un chat, que je nommais Grisette, c'était l'ombre des toits gris qui bondissait sur mes livres...Allons, allons, Grisette !...

 La grandeur et la dignité de l'Homme créé à son image, c'est la force de la pluie battant mes carreaux, le soleil qui perce les nuages pluvieux dans la force d'un vent qui dépasse l'entendement ; et, j'étais dans mon lit à regarder cela...tomber du ciel tel un aveu supplémentaire à ce Mystère : comment peut-il faire si beau soleil dans cette forte pluie bousculée par le vent fou ?

  Sagesse éternelle, Verbe de Dieu (Jn, 1,1) : Parole intérieure et personnelle qui illuminera tous les hommes en s'adressant à eux (Jn 1,9), Paul idem, il l'aima de toute son âme, de cette ardeur inextinguible, l'a contemplé dans la splendeur de sa vie ressuscitée, tout ce ciel remué qui proclame rayonnement de la gloire (solaire) et empreinte de cette substance de vent....Ciel, image parfaite du Dieu invisible, premier-né d'entre les trois cieux, et, toute créature : je lis dans mon lit des Colossiens 1, 15-17 : "tout a été créé en lui, par lui, pour lui et tout subsiste en lui...

 Et je place le ciel sans hésiter une seconde sur le même rang que le rêve du Père : un monde paisible, et grand !...

 Comment le Père (céleste) n'aimerait-il pas le Fils (terrestre) et le Fils n'aimerait-il pas le Père ?... L'amour se définit réciproque et infini comme le ciel et la terre sont Un, uni, universel, l'Esprit-Saint, troisième personne qui procède du Père et du Fils comme d'un unique principe supra-planétaire... Amour substantiel total, il est répandu dans nos coeurs...

 Et je place itou dans ce nid si doux.

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 00:00

Cool zen, rien à dire....cool.JPG

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 00:00

Violette robe légère sur la fleur violette, et fleur merveilleuse aux feuillages sublimes sur un sol ordinaire bien drainé,  la petite sirène Dorothée regarde passer le papillon, la mouette qui attrape au vol un reste de viande jeté par une main invisible et l'armée de fourmis qui, sur une feuille d'herbe, transporte un escargoton vers le lieu où l'attend une Princesse...  La Petite sirène Dorothée telle un "don de l'Enseigneur"...parle à l'escargoton de la pluie et du beau temps, du soleil qui se change souvent en lune, dès la nuit.

La petite sirène sur l'agapanthe, elle voit aussi l'ibis rose sur une patte évoquer de ses longs voyages les trésors du Caire, les beautés équilibrées des pyramides et des grues, bâtisseuses des forteresses du coeur comme des mastabas.

 

Elle écoute le monde animal et l'ensemble des oiseaux.

Elle parle à l'escargoton.

Elle sait que le hibou gardera le nid des hirondelles parties pour les pays chauds jusqu'au retour du Printemps, c'est l'hiver dans les coeurs humains, non la saison météorologique, mais l'intermittence des coeurs gelés car la petite fée voit si peu de bonheur sur terre qu'elle recherche fidélité, sollicitude, gratitude...dorlotées en un seul être terrestre.

 

Elle rêve assise sur sa violette, la petite fée de l'agapanthe. agapanthe.jpg

 

- Dors ôtée du rêve d'or, Dorothée, "don de dieu", dors, et va selon la vie que tu mènes dans le soleil des jours, dors, et veille à la Vie, découvre l'âme des êtres et des choses, dors, dors et berce tes rêves, me voici comme tu sais t''adapter facilement  tant au milieu qu'aux rencontres ambiants..,, et tant donnant quelque chose de toi mieux qu'un termite qui a déjà dans la tête l'idée de sa tour à bâtir ici et là...,, tant tu découvres ainsi  la vie profonde de qui t'entoure en ce qui se rapproche le plus sous tes yeux qu'en l'ailleurs dans les cieux : à très belle mémoire, grande curiosité, dors !

  Me voici...

  Dors ôtée du rêve d'or, Dorothée, à vitalité de Salamandre, au feu de l'amour ayant soif du feu de l'absolu, Don Quichotte féminin, suis-je ainsi ton "moulin de Daudet", à rêve ôté, Dorothée ?...

  Me voici :

  Les éternels moulins ont ailes de Poète (qui ne savent marcher - qu'en rêvant aux fées étoffées de rêves)...

 

  Me voici :B. DELPORTE

 

                                     L'un laboure, l'autre sème, qui récoltera, personne ne le sait (proverbe anglais).
Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 00:00

Plus le progrès technologique se développe, moins l'Homme s'occupe de son corps, et le méconnaît.

Plus le progrès scientifique va son chemin des "découvertes", plus l'Homme est en souffrance intime.

Plus le progrès se fait "globalisation", moins il y a de choix personnel pour l'Homme.

Plus le progrès se fait sans morale, moins il y a de morale du progrès.

Plus il y a idéalisme, moins le progrès est libéral.

 

Plus l'économie se développe ("accroissement du Capital"), moins nous économisons Le Temps loisible.

Plus nous lisons Hobbes, moins nous comprenons nos "droits" individuels.

Plus on parle de "morale du progrès", moins nous avons le moral (ou plus nous avons le moral dans les

chaussettes)...

Plus l'Homme croit progresser, plus il recule dans ses voracités de "Loup"...

Plus l'optimiste devient pessimiste heureux, plus le radicalisme des égoïsmes prend appui sur ses vices.

Et sévices seront.

 

Plus le progrès va, moins l'Homme est "accompli"...

C'est lassitude qui fait le "scepticisme" de l'optimiste.

 

Il n'y a aucune méthode de Vie meilleure qu'une autre.

Il n'y a aucun modèle de référence.

Car il y a autant de possibles que d'êtres humains sur terre, chacun ayant sa "solution" d'être,

et, de progresser seul ensemble, en groupe et en "peuples"....

 

Même La Planète ne nous "appartient" pas !

C'est la Nature qui "progresse", et non la nature humaine qui "pense" avoir "la vie bonne"....

Il convient donc de se fondre dans le Progrès de la Nature elle-même, sans être "séparé" du modernisme.

 

Proverbes VI,23 : "Ton coeur doit être comme un Jardin secret... Garde-le plus que toute autre chose que l'on garde ; car c'est de lui que procèdent les Sources de la Vie..."amitie-franc-maconne.jpg 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 00:00

Kalamites.jpg moine lumière

 

LE ROYAUME " d' amour " n'est pas de ce monde

où tout le monde oublie l' Agapé (un seul amour)

 

LE COMBAT INTERIEUR /

 

L' Ermite court à travers tous les déserts hurlant

" j' ai une réponse, j'ai une réponse....  qui a une

Question ?............."

 

LE COMBAT IDENTITAIRE /

 

Si nous ne savons pas qui nous sommes,

nous ne pouvons ni savons (bien) nous diriger...

 

Toi la Huppe flamboyante qui sais tout de ce voyage

"est-il vraiment interminable et rude autant qu'on

le prétend ?..."

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche