Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 00:01

Ce qu'il y a de profond en cette méditation résulte d'un aveu d'Empédocle (philosophe stoïcien) : "sois sobre dans les vices"...

Mais à Dieu, tout est consolation !..........

  Six fois durant la semaine, que vient-il après la nuit, sinon le jour, et, au septième, finissant, l'ensemble réuni dans l'infini ?

Craindre pour la planète revient à s'apeurer pour soi, de soi... Aie compassion pour toi-même, déjà, il est beau de voir le soleil se lever dans l'oeil lunaire, suite au ballet d'étoiles... Rester vivant, pour dresser "la tente de la Rencontre"... (découvrir Mc IX,5)

 Indique-nous , Grand Consolateur, ce qu'il convient de faire, nous ne décidons de presque rien.

 Ta Parole ne jaillit qu'à nos moments silencieux.

 "simul justus et peccator", l'homme, justifié, pêcheur, l'âme à fleur de la patience.

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 00:01

 Saint - Sébastien  ( Rubens ; 1614)  

                                                                                                                                                                   

Saint - Sébastien ( Elsheimer ; 1599)

 

                                                                             Ô Saint  Saint

                                                                             Fais couler du ciel

                                                                             Le sommeil dans nos yeux

                                                                             Pour saluer

                                                                             Ce grand jour d'abord

                                                                             Où la nuit la vie s'y confondent

 

Tu sais regarder toujours vers le meilleur but à atteindre ; le véritable échange est contraire au "sens unique" ;

Les fleurs s'ouvrent. Votives joies.

Poussières astrales.

L'eau file vite au vent qui passe autant que beaux pétales.

Tous les rugissements des odeurs colorées

- De quel monde s'agit-il à mortelle passée ? O Saint, saint meurtri, de quel monde s'agit-il, juste après ?

Être avec l'instance entière de l'espace-temps donné, le Poète a l'oeil qui s'ouvre aux labyrinthiques meurtrissures, miroirs profonds sur l'infini d'où il n'y peut mais mourir à ce monde qui perle et ruisselle de sitôt votre mort, ô Saint, Saint des Eaux Baptisées !!!

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:45

- Quel est le signe de l'alliance avec notre sacré consacré, sinon la Loi de l'Amour et du respect de soi ?

(Dura Lex Sed Lex - dure est la Loi, mais c'est la Loi.... (du genre humain)...)

 

En L'Absence de l'Eternel, on semble croire à n'importe quoi, quarante jours pour quarante nuits qui nous mettent en quarantaine, des journées entières, dès la nuit tombée sur nos mystères humains.

Non  au premier pas de l'Aube des temps, qui n'est pas revenue depuis la genèse, ne reviendra pas, pour tout inconnu qui ne croit plus à rien, mais de-ci de-là, à mesure qu'en nous la source s'estompe, sans effort, le jour de nos pensées meilleur(es) s'éclaire, on y revient, paisiblement, suite aux furibardes colères contre soi-même de n'avoir jamais su aimer, les nocturnes de la pensée pas plus dépassées que comprises (l'être humain, en quête perpétuelle du bonheur, ne doit pas oublier que ce ne sont que des instants de plaisir, plus éphémères les uns que les autres, et, pour son âme, la sauvant par la jouissance recouvrée, une fièvre, un calme qui le porte à l'ennuyeux repos, sitôt la jouissance passée), toutes ces contradictions de lui-même traversées, dépassées, oubliées car comprises, alors son épanouissement l'éclairera dans la liberté, la joie, l'harmonie hautement propice, loin des " Veau d'Or" de l'existence, qui ne sont que des fuites d'idolâtrie - En aveugles, ils ont suivi tous les maux jusqu'à l'éclat du vrai bonheur d'être là, ceux qui hurlent contre eux-mêmes, mécontents de leur sort.

Il convient de donner du Temps au temps,  une fois traversés nos travers, déluge et désert - quarante jours durant , démultipliés d'autant, quand rien n'est compris, assimilé, digéré (qui fait,  n'écoute plus, l'intellect  - limité -l'aveugle), tout à l'impatience, le bonheur est alors brisé comme une pièce rare, de collection, en mille et un morceaux de vie.

Ciel Intérieur : - Façonne-toi toi-même, et si ta vie n'est douce prose, considère-la tel un poème, surpassant tes faiblesses, comme tes premières, nées de ces deux corps unis qui t'ont fait naître, entier (avec tes qualités et tes défauts : tu atteindras ta déité, ton ciel intérieur, une fois acceptées les deux ensemble, tel un Yin-Yang)  ; et, sans plus ni trop ni moins, par l'exil vient ta délivrance, car naître de l'obscurité (de soi) nous fait diriger vers la Lumière (de soi), puisque :

"et ce fut soir, et ce fut matin"..., puis le jour nouveau... sur le destin des Hommes !

Repost 0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 00:00

 

DHARMA / Exister en relation d'interdépendance, par le fondement de l'empathie, la durée d'une vie prend toujours fin !

DHARMA / 1°) Anicca (impermanence) 2°) Aucune substance (pas d'ego) 3°) Toutes les existences sont souffrances par le fait des deux premiers principes du Dharma 4°) Il convient de se libérer de ce troisième point d'existence, qui est le nid de nos souffrances, par l'harmonie, qui est Nirvana.. On y arrive par les quatre nobles vérités (Sermon de Bénarès)  et par l'Octuple sentier dont les trois principes sont : sagesse, discipline, concentration...

Ainsi la Juste voie du milieu est Le Chemin dont chaque façon d'agir doit être une pratique dit : - L' Octuple Sentier.

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 00:05

Les enfers sont en nous

Dieu n'a créé qu'un ciel

    i m m e n s e

  Le bonheur est sous

nos yeux

Six vertus -

 

Générosité

Discipline

(Po-éthique)

Patience

Diligence

(Coeur à l'ouvrage

du courage)

Concentration méditative

et  Connaissance transcendantale

- Toute la vigilance quand l'attention est perdue...

 

Circonspection du Colophon

  (au "sommet" de tout Crâne - Golgotha -

Le Ciel, le vaste ciel des Connaissances pures)

  "L'AMOUR DE LA VERTU EST PLUS QUE SUFFISANT POUR GOUVERNER TOUT L'UNIVERS"

(proverbe chinois)

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 00:00

Rêvai-je à Vincent Van Gogh ou à quelqu'autre "nu provençal" ?...........................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  L'espace mental d'un vide

me laissa souvent livide.....

aux Harems rêvés

- L'évanescence est à Degas

ce que la frénésie renvoie vers Picasso dans les nus féminins...  

      

 LIRE m'était impossible en compulsant les clichés "humanistes" de Ronis : mon quotidien estudiantin capté par d'ordinaires fantasmagoriques évasions dans l'environnement d'une classe qui n'en était plus !........

Plus sérieusement, je passais au baiser de Doisneau, pour vite revenir à ce qui bouleversa l'esprit d'un p'tit gars de Sixième B...

 

Les photos d'ouvriers : - non.

Les clichés de "piquets de grève" : - que nenni !

La Vie, L'envie, Lavis de nu, pardi , oui .... OUI OUI OUI !  (C'était déjà du Man Ray que je voyais.....................!)

 

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 00:09

Courir les rues / Battre la campagne / Filer les flots , Styles à Queneau, j'ai mien dans les rêves, rêver est mon métier ainsi qu'une Vie Bénédictine à Solesmes rend à l'assurance contemplative la Vérité de l'épanouissement...Union au Divin par la Grâce sanctifiante, l'humus existentiel dans l'exercice "des vertus de foi, d'espérance et de charité qui seuls peuvent conduire l'homme à la perfection", si tant est qu'une vie terrestre le permette...UN "soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" ne semble que difficilement atteignable en ce petit monde planétaire - Pauvreté, chasteté, obéissance, nul n'en connaît la difficulté du Voeu trine, qui ne soit d'un ordre religieux, toute une vie en désordre "ordinaire" !.. Contempler, c'est "tendre à Dieu par la pensée et par le coeur" nous annonce la Parole de Paul VI.

Chaque vie, plongée dans son obscurité, conduit au Divin.

Foi. Louange. Amour - Un moine "perd sa vie" pour la regagner dans la Contemplation du Seigneur.

C'est le Mystère de l'Adoration dans ce don total, un sacrifice "à l'imitation du Christ", l'Elévation se trouve là, telle une "vie cachée" à la mesure d'une charge pastorale.

A l'intimité des âmes, les fruits spirituels, et l'obtention des grâces, pour l'entière Humanité.

La primauté du spirituel.

  - Point d'errance dans les rues, donc, mais une continuelle marche vers "la vie éternelle" ; et, un pèlerinage en guise de grand battage des contrées, quant à "filer les flots", cher à Queneau, la vie contemplative frôle ce mystère de Dieu "pour être saisie du monde".. Phronésis et Sophia, toute vie contemplative aux deux dimensions de l'humain : corporelle, spirituelle.

Il s'entend dans les cieux Finistériens, de bon matin, auprès des laisses et du ressac, il s'entend, de très bonne heure, toute la "paléographie musicale", proche la salle du chapitre, une grève au bout de ma rue...

L'écrivain et le moine sont des "séparés", ils ont tout quitté pour une solitude de contemplatifs. Rêver est leur métier.

De plus : "il est impossible de savoir si le monde dans lequel nous vivons est rêve ou réalité...." !

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 00:00

Embrasement

de nos journées maussades

Engouement

des risibles matins

- Quel a été meilleur supplice,

les fous rires ou les follets ?

 

Chacun y glisse

d'une vie-azur,

rien alentour.

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 00:05

"Tandis que nous parlons, le temps jaloux

aura fui ; cueille le jour, sans te fier

le moins du monde au lendemain..."

 

Seconde Naissance d'un Carpe Diem d'Horace.  

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:00

Un éden de lait et de miel, le canal de l'âme : Capax Dei -

 La paix se gagne en éliminant tous les conflits intérieurs pour être dans la sagesse lumineuse aussi paisible qu'une goutte de lait (le corps au repos, l'âme est "capable de Dieu", silence du Cosmos) - Soupir, après les cris.

Après l'écrit, de même La vastitude du silence, ainsi posée sur le coeur de l'homme déchagriné plus que tranches de livres non lus sur les épaules de bibliothèques, puisque "l'âme ne supporte pas le silence de l'amour" !  

Au coeur de l'Eden de lait et de miel, dans le cercle d'or de la Lune d'aujourd'hui, pâle aux bruits légers du vent et de pluie, pourquoi le coeur de l'homme songe-t-il aux âmes immortelles ?  

Soupir, soupir encore.  

Solidité intérieure : habiter l'intérieur de la graine.

 

C'est tout le féminin intérieur qu'il convient pour l'homme de changer, comme de changer le regard sur les autres et sur le monde.

Dérouler l'écheveau de la vie sans toucher aux fils de la folie, sans se dissoudre dans l'absurde de la Poésie du Temps -

Ubu / Jarry, il s'ouvre, au Théâtre de l'Absurde quotidien tout le dénouement de Camus dans les romans de toute une vie ("Merdre !.. Il est grand temps d'arrêter le plan de la conspiration..." Et, tous les Combustibles à la Nothomb , le Roi se meurt : - Hernani ! Hernani !...)

Chose facile pour le modeste et pour le humble, des Mouches à Merdre ont bondi depuis Sartre, la tranche de mes Livres existentiels, rangés, jaunis, usés par le Temps quand ça pleure dedans, aux paradis volés de tous lieux envolés de ma mémoire, depuis...

De l'enfance sereine

Trop de peine

Pourquoi écrire si on se croit  né de nulle part  (Ténèbre silencieuse, et nuit de l'inconscient...) ?

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche