Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 00:00
http://cafe-geo.net/anselm-kiefer/  Le dormeur du val 2013-2015 acrylique, émulsion, huile, shellac et résidu d’électrolyse sur toile 280 x 570 cm Collection particulière © Photo Charles Duprat

http://cafe-geo.net/anselm-kiefer/ Le dormeur du val 2013-2015 acrylique, émulsion, huile, shellac et résidu d’électrolyse sur toile 280 x 570 cm Collection particulière © Photo Charles Duprat

La page du ciel se laisse voir en paresse

comme du papier qui se laisse en caresse

écrire selon

La main du comédien ou de qui parlera

en sourdine

Clé sans rime

Clé solitaire sans colloque

ni méditation de l’Éternel sémitique

d'écho voilé Biblique

Le soleil sur la mer qui ne s'ouvre plus en deux

Il s'en est allé dans les feux lointains qui s'accordent à la suie

de la nuit non ennemie

qui s'ouvre sur les rêves d'une espérance qui jamais ne vacille

La nuit élucidée

Fuite au désiré

résidu du décidé

Rébus d'un résidé

caché

dans l'ellipse des fantasmes psychiques

du Dormeur éveillé du val

Anselm Kiefer Centre Pompidou 16 décembre 2015- 18 avril 2016

Anselm Kiefer Centre Pompidou 16 décembre 2015- 18 avril 2016

Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 00:00

J'écris

Espace Lillois
Espace Lillois
Espace Lillois
Espace Lillois
Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 00:00

FREEDOM.jpg

SI LES ESCALIERS ETAIENT DES TOUCHES DE PIANO 

NOUS NE PRENDRIONS PLUS L'ESCALATOR QUI EST à côté des marches

ET DE VOLER PLUS LOIN EN MUSIQUE AINSI QUE DES OISEAUX

SAUTILLANT SUR CHACUNE DES MARCHES 

Qu'on ne prenait pas lorsqu'elles n'étaient que des marches...solo !

Hier, je chantonnai sur Quimper, le long de l' Odet, parmi la jeunesse qui attendait les bus scolaires, une idée,

je chantonnai .... , il y a près de trois ans , sur Quimper, puis m' envolai..., le coeur et l'esprit légers (le vide parfait ?) .vers Douarnenez, poser ici l' Idée, l' Idée de l' air et de la chansonnette, nette, nette qui tient encore le fil du présent : Horlogerie et Dentelle

Cathédrale du Ciel -

Orfèvrerie Divine Présence

dès mâtines

de toutes les Notre-Dame

Chartres-Beauvais-Amiens

Madame

des calices et baptistères 

Madame-La-Ville de Quimper :

- Dante, Elle ?

Nul ne vient de rien

A dextre profane

sénestre sacrée - Esprit sur le fil...

Vive le vent d' Avril

Ville-ville

Vive le vent d' Avril

Mille Mille

vents dessus les villes

Ville-ville

Vive le vent d' Avril

Oiseaux sur les fils 

Filent !... Filent !...

Vive le vent d' Avril 

Vril - Vril....                                                - B -

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 00:00

Marche intérieure

présentement

Corps épanoui

de l'âme au cœur

non boudiné

ni serré

Le corps de l'amant....

Héritage spirituel moins savant

que le cœur que par l'esprit ...

à moins d'un cœur réunifié à sa profonde vie.

Marche, mouvement du corps - substance au repos,

L'âme n'est pas qu'un mot.

Union du corps et de la matière, plutôt.

Là. Sur la terre.... dont l'âme est son changement de demeure du "Vivant" au naturel.

Là. Corps céleste dessus nos univers.

Petite force humaine limitée d'une âme
Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 23:00

Il est dans l'ES-pace
Bowie
Space Oddity
Ne lasse
d' ici
L'écoute
là-bas Son
La
divinity

SILENCE IS A LIE

Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 00:00
Ce qui s'est manifesté disparaît, cela est manifeste...C'est un poisson d'avril !

Mon cœur empli de ces pensées qui passent

que le cerveau retiendra de par la nuit qui passera

Jusqu'au lendemain où rien il n'y paraîtra...

Le monde a besoin de ces religions qui n'y sont pas

comme autant de Dieu l' Humanité qui se menace

front à front pour............... trois fois rien qui sera.

Filou se fit Ésope or le monde est volatil

L'oiseau quimpérois sur le fil

épouse mon regard qui le voit

- Où va-t-il ?

Donc Esope fut oiseau rare envolé dans une fable

et le Monde n'est pas.

Nous ne vivons pas, rien, si peu, pas du tout : - Poisson d'Avril ?

Non, rien à voir avec Magritte,

n'en ai pas la pipe...

ni le chapeau, pas plus que l'oiseau,

le poisson pêché en Avril vient d'être mangé par mes mots...

Conte à ce qui disparaît après être né

deux fois Premier -

Ce qui s'est manifesté disparaît, cela est manifeste...C'est un poisson d'avril !
Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 00:00
Là, L'autre éclairé par l'âme et la réflexivité mentale

Là, L'autre éclairé par l'âme et la réflexivité mentale

Merles et  moineaux
Tourterelles
auprès du lilas
se partagent
le repas
de grains de riz

Les hirondelles
semblent au dépit
des pies
moins voleuses qu'elles

Roucoulement
Ronronnement
et pépiement
 
Un chat
jalousait  leur pitance
ne bondissant pas
pour autant

Patience

Les idées ont des ailes

L'âme pas que...nouvelle

Lilas-Tourterelles

Actives et passives

Les pensées

de passage

Oiseaux

Oiseaux sauvages

En exil-revenant

Mot à maux

L'âme

miaule

et s'envole

Corps joui

Corps hurlant

Corps mourant

Sans organique

Ego

Ruminant-ruinant

le Jouissant

Méditant

Sain d'esprit

L'âme lésine

l'amnésie

(rien d'étranger en l'âme)

Plonge en tes profondeurs

Psychiques

(là, le moi n'est point maître

en son propre corps (freudien) 

quand l'enfant savait son hétéronomie)

LES BANQUES / ART DE TAIRE NOS ECONOMIES

Ici, Man Ray

Ici, Man Ray

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans écritures journalières
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 00:00

Athor, quel or, quel note à l’Ouïe fine, qui à la pleine oreille, l'oreille du musicologue ?

L'oreille musicale.... L'oreille absolue, à l’ouïe des oiseaux.

Les oiseaux sont nos consanguins

qui nous aident à vivre

qui s'acharnent le plus longtemps à vivre...

Pourquoi vouloir ainsi les tuer, les chasser, les voir disparaître

de notre terre dont nous ne sommes que locataires

de notre ciel dont nous ne connaissons absolument rien,

Les Oiseaux sont nos contemporains consanguins...

Les oiseaux sont nos consanguins - Le Livre d'or du musicologue
Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 00:00
Fleur et fruit en une allégresse

Dedans nos baptêmes d'os

Le fruit mûr de l'enfance

Tous les printemps que dieu fait mûrir

sans y mourir

pour autant le vieil homme

ouvre le paradis d'une lampe d'esprit

jusqu'à devenir qui être à la vie

de l’Éternelle Jeunesse

Fleur et fruit en une allégresse

L'Origine y est soutenue

d'une foi qui veille à l’authentique

Gloire à l'aube d'enfance

portée en tous nos souvenirs

que dieu fait mûrir

en soi sans y mourir

ni les trahir -

Tous nos souvenirs

d'une année l'autre

au premier Avril

tel un poisson rieur

A s'élever dans la moisson nouvelle

par la nouveauté de la saison qui croît

en ce premier Jour du nouveau Mois -

Que la Joie chasse les douleurs

de l'enfant que nous portons en Soi -

Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 15:01
Jadis, à 23 ans, Lille-Fives, premier logement, rue du moulin
Jadis, à 23 ans, Lille-Fives, premier logement, rue du moulin
Jadis, à 23 ans, Lille-Fives, premier logement, rue du moulin
Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche