Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 00:00

--copie-2.JPG

D'humeur joyeuse et turbulente, ce jeune homme aimait le plaisir, les arts, la liberté autant que le bruit, doutant du silence et de la quiétude, chéri de tous ceux avec qui il fêtait carnaval à l' Oracle des Fontaines, suspect aux yeux des bourgeois moroses, ses côtés ange et démon (que l'on a tous, afin d'équilibrer les choses, et de se connaître mieux), il était né dans la petite ville de l' Italie centrale qui répondait au nom d' Assise.

Ses goûts pour la musique et la chanson des troubadours, son penchant facile  pour la poésie fâchèrent souvent son père, le riche marchand Bernardone de la ville. D'ailleurs, les largesses de son fils pour les pauvres l'encolèrèrent souvent ...

En 1202, lors de la guerre opposant Assise à Pérouse, s'ennuyant au logis familial, il partit guerroyer contre  les gens de Pérouse, lesquels le tinrent prisonnier, à sa première fâcheuse campagne, et là, dans sa prison, il se mit à réfléchir, au coeur du silence soumis, dans la ténèbre imposée....

"Faites de moi un instrument de votre paix ;....Joie et Paix sont la force du coeur , j'ai soif de mystère !..."

Là, il comprit toute vanité : des faux-semblants, des faux plaisirs, des fausses gloires...

Alors, désabusé de ses premiers rêves de simple homme parmi les autres, il résolut de chercher ces autres mouvements de l'esprit les plus purs -et, "le bonheur au-delà de tous les bonheurs, ce désir infini de s'unir à Dieu...." -, chercher ailleurs que dans le tapage des armes et des festins, là où il avait croupi comme amorce à sa geôle....

Au grand dam de ses amis, il devint grave, et silencieux.

Ils crurent qu'une femme occupait ses esprits, et qu'il allait prendre épouse.

Au grand étonnement de ceux-ci, très sérieusement plaisant, il répondit, l'air quelque peu dubitatif :

"Oui, et celle-ci que j'ai choisie est si pure, si fraîche, si noble, si riche, si belle, qu'aucune des vôtres n'est semblable..."  (La Fresque de Giotto explique ce propos : un jeune homme passe au doigt d'une jeune fille l'anneau des fiançailles, bénis de là-haut par le Christ ; le jeune homme est François d' Assise, la jeune épousée, La Pauvreté !!")

Après quoi, en 1205, dans l'église de Saint-Damian, une voix vint troubler ses prières :

"Va, mon fils, et répare ma maison qui tombe en ruine...." Le Saint comprit la voix céleste du Christ, il alla travailler de ses mains à la construction d'une église, maçon par piété. Puis, il récolta de l'argent pour en payer la reconstruction définitive, vendit une balle de tissu de l'entrepôt de son père, ce qui déclencha une si vive colère paternelle qu'il renonça à son héritage, jeta ses "vêtements", et, de sa nudité, se fiança avec la Pauvreté..

Même spirituel, l'amour n'est que combat avant d'être engouement et réjouissances.

Il vécut de très peu, mendiant, clochard sans biens ni logement, occupant tout son temps à prêcher et à soigner des malades où un groupe de disciples se forma à sa cause, non loin de la chapelle Portioncade, communauté  catholique orthodoxe où des lépreux furent apaisés de ses soins. La ville le sachant, on en vint à le respecter, malgré son aspect rudimentaire. On les appela les "frères mineurs", du fait de l'humilité et du peu de connaissance, sans livre aucun, ou presque rien de savoir autre que la simplicité du vivre.

C'est en 1209, auprès du chanoine Pierre de Catane, le 16 Avril, exactement, que François fit ses voeux, et la communauté entière reçut nom de l' Ordre des Franciscains.

Bien que doutant de sa mission,  à travers une foi indéniable, en 1212, il étendit son activité missionnaire.

Avec sainte Claire, il fonda les Pauvres Dames, une communauté de femmes vivant sous sa Règle, avant qu'il ne parte vers l' Orient, avec l'idée de convertir les Sarrasins. Or, un naufrage l'en empêcha. L'année suivante, il reprit mer, mais cette fois une grave maladie le "cloua" au renoncement, jusqu'à devoir rentrer en Italie.

En 1219, avec un petit groupe de frères, il s'embarqua pour la Palestine et l' Egypte, le sultan Malek al-Kamel le reçut dans sa ville assiégée de Damiettte, mais le saint, quoiqu'impressionnant, ne réussit à le convertir.

Désappointé, dubitatif de nouveau sur le sort des Croisés qui lui parurent plus  vils aventuriers débauchés  que de saints guerriers sur la Terre Sainte qu'il revisita encore ; son échec ayant profondément tiraillé sa foi, Le Poverello ne fut plus l'ami que des animaux, et des oiseaux..

Souvent, il m'arrive ainsi que je leur parle tout en songeant à ce Patron des sociétés protectrices des animaux et de l'écologie... Parce que ses mots "concorde, union et nécessité de la Paix" me sonnent encore à l'oreille comme accord contre toutes les formes de tyrannie et de vilenie que notre siècle n'a de cesse de connaître....

Peu me chaut qu'aux Plomarc'h ou sur le fronton de mer, sur les plages, peu me chaut qu'on m'épie !  Là, je parle aux chats, aux pinsons, aux rouges-gorges, aux tourterelles et pigeons, souventes fois Rimbaldien aussi, aux corbeaux, et pies, je parle aux chiens errants, aussi, à l'âne de la ferme, aux veaux-vaches-cochons, à plusieurs moineaux, à une myriade de mouettes, à une ribambelle de goélands, rats des mers et dévoreurs-nettoyeurs des poubelles... J'ai vu des cygnes, à qui je parlais, au retour de Douarnenez, des cygnes dans la ria, suivis de leurs tout petits... J'ai encore vu, par ailleurs, et partout, des vols de cormorans... J'allais leur disant des choses, peu me chaut qu'on m'ait dit force lampées de logorrhées assassines !

Qui plus est, je ne suis pas pété de thunes, et marche depuis une semaine pieds nus dans mes sandales de spartiate !... ( - Oh ! Un moine aux pieds nus, on fait pénitence sur la terre ?....)

Il a voulu faire des Italiens un peuple de frères, un peuple libre et indépendant, son coeur débordant d'amour et sa vie tout "un hymne en action", chant de guerre contre les oppresseurs de l' Italie, à son époque qui, comme la nôtre, a besoin d'un chant de délivrance pour chacun des martyrs. Suite à la prochaine livraison de sainteté contre les corrupteurs ?

- Bonjour, vous êtes sur la messagerie Orange de..... Poverello d'Assise, laissez message et coordonnées...., etc... Le Saint dans la Nuit vous rappellera au coeur de votre rêve afin de vous préciser Votre Mission terrestre, merci....

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:07

-------.JPG

c'est par ici, qu'on va par là...........

                                                             Libéré des "émotions négatives", le Chemin Intérieur se dévoile à soi-même.

                                                             Obstination et Patience sont les clés du talent.

                                                             Arthur Rubinstein : "il y a dans la vie tellement de choses susceptibles de nous

rendre heureux...." ; le Chemin s'ouvre, nous gambadons,  parmi les fleurs, à l'écoute des oiseaux et des ruisseaux, nous sifflotons, l'heure est absente, le chant de l'existence roucoule à satiété, Je suis rassasié de Liberté.... Beauté du coeur sous le ciel gris calcédoine, il s'ouvre un chant nouveau que je n'avais pas soupçonné....!

Ame mobile dans l'immobilité, tant de foi couleur de vie qu' Il a déversé jusqu'à lie, au coeur-tempête l'âme s'est levée, plus belle que jamais, il faut traverser les ténèbres afin de recouvrer le Chemin du Soleil, Il a dardé tous ses rayons d'amour sur mes atomes dans le firmament de mon sang ! C'est par les Ombres de soi qu'on gagne le Chemin de la FOI.....  Il faut se perdre, s'égarer, pour trouver ce dont on ne cherchait pas...

Saint Bernard de Clairvaux : "l'âme cesse d'être solitude quand elle devient sanctuaire" ; c'est ce sanctuaire que je viens de dessiner.... Bonne Journée !

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:00

--copie-1.JPG---copie-1.JPG

D'un côté comme de l'autre, quel est le sens de la Vie ?. Mais , devons-nous chercher une "Voie", sitôt trouvée, on la délaisse ou la perd.... Mais, devons-nous expliquer le ZEN ?...Chaque jour est un zendo - lieu de pratique temporaire !

Ce n'est que le dedans des idées et des pensées, le dedans de toute chose qui change, non notre propre esprit ni la forme de nos têtes !

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 00:00

L'avenir sont des brouillards lointains

au soleil blanc du nouveau matin

- Apprends à dessiner le vent

plutôt que de chercher à le reproduire !

Éclairs dans les nuages à-venir

sur les mouvements des ondes ....

 

Mystère du doigt de l' Ange Uriel

ajouté au vaste tableau du Ciel

qui pointe en La lumière infinie

tout ce dont l'homme à ce jour  n'a pas dit ...

 

 

La pire démocratie est de loin préférable à la meilleure des dictatures (Ruy Barbosa).

 

La pire démocratie est de loin préférable à la meilleure des dictatures (Ruy Barbosa).

  "La pire démocratie est de loin préférable à la meilleure des dictatures"   (Ruy Barbosa, politicien et auteur Brésilien 1849/1923) Homme de peu, il vous faut le répéter combien de fois avant que vous le compreniez et le teniez pour dit et su cet aveu du diplomate défenseur des "libertés civiles" et de l'abolition de "l'esclavage", hein, combien de fois ?..

-----.JPG

LES LIANES Interrompues  ELIANE  Au meilleur goût qui ouvre La Porte vers le Mieux  ?

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 14:55

"CE QUI ------.JPGEST"

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:59

La nuit ne demande rien. Tout est calme. D'autres participants à la fonction de l' Univers anté-Humains décident des mouvements et des stabilités cosmiques. D'autres "intelligences". Les messages nous parviennent par ondes lumineuses.. . que nous ne captons qu'inconsciemment, sans rien en comprendre. Nos corps s'en imprègnent. Nos esprits engrangent les données engrammées...dans nos cellules. Tout en nous s'opère par magie. Tout en nous questionne les messages subtils. D'autres voix nous parlent.  Ainsi que la Poésie est dimension cachée de chaque conscience de chose et d'être, par quoi s'opère le secret de la "conscience" de chacun des mots. Au feu de chaque nuit l' Origine de la Pure présence éclot d'un nouveau son. Rien n'est plus écrit dans les Signes ni les  lieux ne conservent les messages envoyés. Le Silence en a gobé tous les vents régnants.

Si Dieu est l' espace-temps, le diable en est sa perte réelle.

 

Spinoza : "l'être d'un être est de persévérer dans son être"....

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

%

 

FACE ORIGINELLE

 

Don du nu dans l'abandon

à très lente respiration

aum mû

A U M

Sur le lit de l'attention

relâchée

En ce moment, en Syrie,

il leur faudrait mieux chanter Soufi !

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 00:00

  ^

 

En suite d' ici et maintenant, je suis assis...

Les choses limpides coulent...

Les heures, immobiles...

Dans le fond de l'âme du Temps : - Rien.

Rien tant que le "visage originel" que j'ai vu,

dessiné, ici et maintenant, maintenu...

Dögen, entendu :

- "connaître son visage est le destin de l'homme."

Saint Thomas d' Aquin perçu :

"Nous valons ce que valent nos joies"

(soyez de bonne humeur)

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:00

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:00


Où te trouves-tu ?
Dans quelle ambiance temporelle ?
De quoi prends-tu conscience, aux premières trilles matutinales ?
Quel supplément d'âme cherches-tu ?

L'âme est en soie.

Procède herméneutiquement : compréhension, interprétation...
(Par manque d'amour, nous sommes tous des ratés)

Etre.. Pour devenir.

Changer à la source la perception de l'être qui induit une autre perception de l'existant ;

Bien évidemment. L'identité : cerveau-main-langage-esprit, créativités... Bien à  tous vos lendemains...

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche