Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 00:00

"Maurice Chabas,  peintre symboliste français influencé par Puvis de Chavanne, est connu pour la grande spiritualité qui se dégage de ses œuvres. Né à Nantes, il a passé la plus grande partie de sa carrière à Paris, haut lieu du mouvement symboliste, exécutant des décors souvent monumentaux pour des commandes publiques (Mairie du XIVe arrondissement de Paris, mairie de Vincennes, grande salle du Train Bleu, buffet de la gare de Lyon-Perrache). En marge de celles-ci, sa création était constituée de toiles imprégnées de mysticisme (Néméa, le Poète évoquant les formes, L'Ange de la Justice, et de nombreux paysages et vues maritimes). Il disait à propos de lui-même qu'il était "animiste, ce qui veut dire un chercheur de l'âme, de l'individualité des êtres, de la pensée intime qu'ils caressent, de leurs élans...".
" SPIRITUALISTE-CHABAS.jpg

 

Nous marchions toi et moi, tous les deux comme des ombres blanches sur le chemin de la lumière, ne t'ai-je pas offensé de mes égarements, ô mon âme adorée, toi que j'épaule et qui me soutiens, nous marchions dans le silence, il fallait bien que mes pensées doutassent - sans fin, dans la solitude, on se demande où en sont l'indécision d'une route et la différence des sexes, nous doutions...

Nous instaurions le dialogue en solitaire, toi et moi, égarés quelque peu sur la terre, revenant en rêve du douaisis en fantasmant sur Remiremont, la pensée jaillit et bondit en un saut dans l'esprit comme en mille...

Nous avancions sur un chemin sans même avoir quitté mon siège où je rêvais pour deux, observant ce tableau de Chabas le Nantais.

O Toi et moi, comme nous avons songé à nous en allés vite, mais non, l'étincelle d'une idée n'incendie pas la forêt des pensées i .  Etais-tu jeune fille de vingt ans, j'en avais le même âge, chevillé à ma cinquantaine pourtant si masculine.

Nous marchions à l'aveugle, indécis et différents.

Nous allions droit devant le désespoir si le doute avait perduré.

Fort heureusement, le soir nous apporta cette clarté céleste à blancheur de ces robes ; androgyne, je te parlais de secrètes méfiances ; nous en rîmes.

Et la rime vint d'elle même : si je t'émeus, tu m'aimeuh !...

Tout est bien.

En ma terralité comme en ton céleste, nous avions simplement divagué dans la brume....de mes sottes pensées vagabondes, infantiles quelque peu.

Te plais-je en corps ?...

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 00:00

porte-aux-reves.jpgOptimiste est celui qui espère que cela servira à quelque chose, bien qu'il y ait des choses qu'on ne fasse jamais.

 

Le Poète est porteur d'un message que tout le monde voit et  entend sauf lui, il se tient au seuil de La Porte aux rêves universels.... Il se tient longtemps silencieux, puis murmure :

- Qu'est-ce que je vous ai dit , sinon pareil que  Mâ Ananda Moyî

 

Aspirer à ne plus rien avoir à désirer est votre vraie nature...

 

 Vivre en reclus, ô Thoreau.... ESPERANCE-ACTIVE.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vladimir-queiros-Seijas.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO

MUR

Vladimir

Queiros

Sejas -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 00:00

DRUET-1.jpgDRUETEugène Druet, Le Poète et la Sirène

 

Boucher, La sirène.

 

 

 

                                                                                Flouté, L'Amour.............

                                                                      Et, Poésie - Tout autour !.....

 

                                          DRUET

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 00:00

cle-initiatique.jpgeaux.jpg

Vague medium 

 

Percevoir, c'est Percer / Voir....

 


L ' oeil "agit"... - en touchant sans toucher ce qu'il observe (ou la main de l'aveugle, qui "touche"...sans voir)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNE Bonne clé dans une FAUSSE serrure apporte une déferlante de pauvreté, et,  pauvreté, c'est la sécheresse du coeur, le vide de l'esprit... Alors, qui est riche de l'esprit (spirituellement) est forcément "pauvre" matériellement ; qui s'enrichit matériellement s'appauvrit spirituellement. Comment s'y bien retrouver dans une vie équilibrée (surtout quand on a l'impression de s'être justement trompé de chemin - de vie -, de clé - d'avoir laissé passer sa chance, d'avoir donné ainsi sa place à un autre ) ?
Quelle clé avez-vous glissé en quelle serrure de votre existence pour ouvrir votre coeur, dites, le savez-vous ?
Le féminin détient en tout masculin la clé des équilibres tel l'homme ne se connaît que par des faux - ses défauts.
(Image-clé : ref : Kabbale Goi)
Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 00:00

L-enfant-inerieur.JPG

 

Si la sociabilité est asociale, alors : être à l'écoute de l'enfant intérieur, jusqu'à le bercer....

S'associer, s'isoler, se détacher, afin de "se" rencontrer pour savoir résister dans l'oisiveté.

De la vulgarité à la Culture.

L'art du goût de vivre et de penser : La Nature.

Accord du ciel et de la Terre à l'humeur du cosmos.

 

Loin de l' Hubris..., nos "transports" négatifs...

geant-de-goya.jpg

FRANCISCO J. GOYA Y. LUCIENTES  /   LE GEANT , 1809 (Style : Lumières) - Huile sur toile.

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 00:00

Ici, page d'amorce d'un roman de deux cents pages, refusé plusieurs fois,Pour les Errants

- sur  page "de garde"  du cahier-manuscrit Clairefontaine, ce dessin:

POUR-LES-ERRANTS.JPG

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 00:00

* Pardès (Paradis, en Hébreu)

Par-dons de pardon.

Par-delà Soi.

Don sublimé.

 

Tout commence dans l'intimité.

Rien n'a plus grande importance qu'une communion adéquate.

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 00:00

Trio-du-prieure.JPG

 

 

De la fenêtre de ma chambre ai vu la pluie du diable, et les rayons et les ombres dans les gouttes de pluie, l'octave de la Pentecôte adorait les trois divines Personnes dans l'unité de la nature divine.

Sur le front du ciel se dessinaient les yeux des anges, ils avaient été ôtés à ceux des enfants morts en bas âge.

De faibles lueurs câlinaient cet aveu dans ma bouche, que j'avais lu dans Jean 1,18 : "Personne n'a jamais vu Dieu ; un Dieu Fils unique qui est dans le sein du Père, lui l'a révélé", aveu suivi d'à peine un long silence prieural qui auscultait celui de Luc, 3, 22 en mon coeur docile qui tonna : "Dès son baptême, Dieu l'a proclamé son Fils bien-aimé et l'Esprit-Saint est descendu sur lui..."

Trois nuages dans le ciel apparurent tels trio de la Contemplation du Mystère au prieuré de ma chambre.

Ma pleine solitude s'abreuvait du sang du soleil d'or.

Je dis alors l'Hugolien aveu des misérables : "Regardez la vie de près. Elle est ainsi faite qu'on y sent partout la punition"... Il me faut du courage après que j'eus l'espoir d'y voir mieux dans ma nuit.

J'eus vision d'une bravoure de lion au derrière de lapin dans un champ où fuyait le lièvre couard.

J'eus vision d'un bestiaire dont je tournais les pages aussi larges et grandes que pans de ciel sur lesquels était gravé de L'Esprit-Saint : "Le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu'il fait.... Comme le Père ressuscite les morts et leur rend la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut" (par foi de Jean 5,20, 21)

 

 La pluie existait avant Abraham ; Moi et mon Père, nous sommes un(Jean 10,30) dit le Vent, par rafales folles, comme d'annoncer aux Apôtres, avant de quitter ce monde des souffles forts pour retourner au Père silencieux, dans la chambre d'Eole...où naîtra un autre Paraclet.

 Nouvel intercesseur : l'Esprit de Vérité où puiser in petto toute éthique du courage pour l'être terrestre.

 N'est-il pas juste que ce dernier nous rappellera tout ce qui fût dit aux Apôtres par la voix du Christ ?

 Par la fenêtre de ma chambre isolée dans le monde où tous courent après dieu ne sait quoi, j'ai perçu la Sainte Trinité dans la pluie du diable, par grands vents fous, hier...qui semble encore aujourd'hui, le temps ne passe pas.

 Le vent enseignait en son Nom les pleurs de Dieu jamais écouté.

 Le vent, la pluie, le soleil fade, ils étaient le trio que je vis, qui me firent homme nouveau vous révélant ces forces sur le Pays de Douarnenez...

 Là où vous êtes, qui que vous soyez : - Merveilleuse révélation !..Dieu n'est pas immobile, inerte et glacé !...

 Il détient la clé d'or, au degré suprême, Connaissance et Amour qui font pleurer, rire et s'essouffler ...

 Un chat, que je nommais Grisette, c'était l'ombre des toits gris qui bondissait sur mes livres...Allons, allons, Grisette !...

 La grandeur et la dignité de l'Homme créé à son image, c'est la force de la pluie battant mes carreaux, le soleil qui perce les nuages pluvieux dans la force d'un vent qui dépasse l'entendement ; et, j'étais dans mon lit à regarder cela...tomber du ciel tel un aveu supplémentaire à ce Mystère : comment peut-il faire si beau soleil dans cette forte pluie bousculée par le vent fou ?

  Sagesse éternelle, Verbe de Dieu (Jn, 1,1) : Parole intérieure et personnelle qui illuminera tous les hommes en s'adressant à eux (Jn 1,9), Paul idem, il l'aima de toute son âme, de cette ardeur inextinguible, l'a contemplé dans la splendeur de sa vie ressuscitée, tout ce ciel remué qui proclame rayonnement de la gloire (solaire) et empreinte de cette substance de vent....Ciel, image parfaite du Dieu invisible, premier-né d'entre les trois cieux, et, toute créature : je lis dans mon lit des Colossiens 1, 15-17 : "tout a été créé en lui, par lui, pour lui et tout subsiste en lui...

 Et je place le ciel sans hésiter une seconde sur le même rang que le rêve du Père : un monde paisible, et grand !...

 Comment le Père (céleste) n'aimerait-il pas le Fils (terrestre) et le Fils n'aimerait-il pas le Père ?... L'amour se définit réciproque et infini comme le ciel et la terre sont Un, uni, universel, l'Esprit-Saint, troisième personne qui procède du Père et du Fils comme d'un unique principe supra-planétaire... Amour substantiel total, il est répandu dans nos coeurs...

 Et je place itou dans ce nid si doux.

 

 

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 00:00

La pensée du nuage est statique et la parole du monde s'effiloche ce soir

Plus libre est le silence après la Tempesta du corps

Telle montagne nue posée à même une pierre vide

La parole silencieuse du monde bouleversé depuis la nuit des temps les plus noirs

"Dieu est une chambre vide" -

 

 

  374259_169451629regarder-la-lu-ne.jpg

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 01:38

La lune me dit quoi dans son demi halo

A peine voilée de fins traits nuageux

Les étoiles précipitées en quelques feux

plus haut ?

                  -  Mieux silence en soi(e) rend le sang plus joyeux.

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche