Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 11:31

lampe-celeste.jpg

crédit photographique ci-dessus : M.J Bruthiaux

interieur-dame.jpg

"L'homme seul est la plus grande merveille :

Il peut, selon son oeuvre, être Dieu ou diable. " (L'homme, Angelus Silesius, IV,70)

Aujourd'hui, cette maxime répond à ma solitude légendaire, de fait - et, je sais chaque être à vivre seul (puisqu'on meurt seul, n'emportant rien), passant la porte de Lumière par sa féminitude (la femme a des signes qui lui indiquent quand elle a pris un peu plus d'âme, de l'âge, tandis que l'homme n'a rien moins de re-père que lui-même, et quasi son poids (du corps, qui ne pèse pas sur le monde), peut-être, à se savoir vieillir sans rien n'avoir accompli de merveilleux, l'espace d'une courte vie, fors le fait de savoir le monde en beauté devenue, d'invividu séparé des autres et du ciel à l'esprit d'unité retrouvé. 

Dès lors, je contemple et consulte ma Lampe Céleste, cet esprit d'unité.

Tel à feuilleter le Livre 1 - Tao-Te-King, XXXVII : "L'absence de désirs procure la quiétude" ...

(vous savez maintenant pourquoi je suis si quiet, même en mes inquiétudes ?.. ) - N'existe pas la certitude.

 

Lao_tseu_01.jpgLao-Tseu

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans Oniromancie
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 13:49
Roussanou est un monastère chrétien orthodoxe, ou catholicon, qui fait partie des monastères des Météores, situés en Grèce, dans la vallée du Pénée en Thessalie.

Roussanou est un monastère chrétien orthodoxe, ou catholicon, qui fait partie des monastères des Météores, situés en Grèce, dans la vallée du Pénée en Thessalie.

Ecrire des Livres, c'est très dangereux ; néant-moins, vous restez maître de votre vie.

Passé le cap du "plaire" à tous ( à tout prix ), tout en gardant même niveau de vie.

Enfer ou ciel, peu importe.

Surplomber les grands vides des canyons de l'existence, telle en monastère du Météore Moussanou

Lasse qu'au flou du nu

Vie de peintre ingénu(e)

Martin Grillon le pinceau disparaît

Et alors, t'es parti où ?

(t'es pas là, ou quoi ?...)

 

Du Psalterium Benedictinu m, 1459 : avec une lettrine peinte

Le psautier de Mayence, recueil de psaumes en latin à usage liturgique, a été imprimé en deux versions, l'une de 143 pages, l'autre de 175 pages.

Le psautier était à cette époque le livre le plus recherché pour la dévotion cléricale.

Il contient calendrier, litanies, cantiques et prières en latin. Les deux exemplaires ont été imprimés sur parchemin à raison d'une colonne par page. On a utilisé deux fontes de caractères pour l'impression : une écriture gothique de type Textura (majuscules et minuscules) inspirée d'un missel liturgique manuscrit, et une écriture onciale ronde en plusieurs tailles1.

La particularité du psautier de Mayence est l'impression en trois couleurs : noir, rouge et bleu. Les lettres colorées, le plus souvent des lettrines et des ornementsisolés dans des phrases, étaient coloriées séparément puis intégrées par la suite dans le reste du texte, imprimé en noir. Chacune de ces phrases était ensuite imprimée en une fois.../...

Repost 0
Published by Saint-Songe©
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 09:44
LEÇON DU PO-AIME (de la Marche vers l' Eveil - de chacun-chacune)

Tous les bonheurs du monde viennent 
De la recherche du bonheur d'autrui ; 
Toutes les souffrances du monde viennent 
De la recherche de son propre bonheur. 

Bodhicaryavatara, La Marche vers l'Éveil, chap. 8, versets 129-130.

SHANTIDEVA (685-763)

Golok, Tibet oriental - photo M. R.

Golok, Tibet oriental - photo M. R.

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 13:39
Gonzague Saint Bris, portrait réalisé en février 2017 à Paris. L'auteur et journaliste est mort à 69 ans dans un accident de la route en Normandie le 8 août 2017.
15 PHOTOS
 LANCER LE DIAPORAMA
 
 
Gonzague Saint Bris, portrait réalisé en février 2017 à Paris. L'auteur et journaliste est mort à 69 ans dans un accident de la route en Normandie le 8 août 2017.
 
 
 
L'auteur est mort sur le coup.

L'auteur et chroniqueur Gonzague Saint Bris est mort cette nuit, le 7 août peu après minuit, sur une route de Normandie. Ce sont nos confrères du Point.frqui nous apprennent la nouvelle de l'accident de voiture de l'écrivain et en dévoilent les terribles circonstances.

(PS / J'eus grand'joie de l'avoir rencontré à la Forêt des Livres, à Loches, et peu après, à Quimper, à la première (et seule ?) rencontre des Ecrivains ; entre autres faits désastreux des Littératures, à perte même du délaissement des "langues mortes" dont l'ancien grec s'amusait à faire flirter (à fleurer moucheté : fleur-ter) l'italien et le latin, oui, il se désolait que plus personne ne s'intéressât à l'Histoire)....

Le 8, BFMTV, en à peine dix secondes en fit l'écho, à midi, comme France 2, en toute fin de son journal du 13 H, en quelqu'une seule petite minute...  Je me remémore le trétrapharmacon...

Je me souviens aussi lui avoir remis, dédicacé sur Loches, ma Patience des Lointains... 

Et, là, ci-dessous, index d'honneur à la camarde ou à l'existence rapidement vécue ? Car, c'est bien jeune, la soixantaine ! Il meurt sur la route de Saint-Hymer...selon l'article du POINT :

Descendant par sa mère des éditeurs Mame – éditeur du pape et de Babarnotamment –, et copropriétaire avec ses frères du château du Clos-Lucé où Léonard de Vinci a fini ses jours, l'écrivain Gonzague Saint Bris est mort cette nuit peu après minuit dans un accident de voiture en Normandie. La voiture dans laquelle il avait pris place est entrée en collision avec un arbre, sur la D675 à hauteur de Saint-Hymer, près de Pont-L'Évêque dans le Calvados. Les deux occupants du véhicule ont été éjectés par le choc. L'écrivain journaliste et historien été tué sur le coup. Une femme de 40 ans, qui conduisait la voiture, a été sérieusement blessée et évacuée vers l'hôpital de Lisieux. Il semblerait qu'Alice Bertheaume la compagne de l'écrivain ait voulu éviter un animal qui traversait la route en donnant un coup de volant qui a précipité le véhicule sur le bas-côté.

Né en janvier 1948 à Loches en Indre-et-Loire, il est l'auteur d'une cinquantaine de livres, essentiellement des biographies. Citons celles du marquis de Sade, du général de La Fayette, de François Ier, de Desaix ou encore d'Alfred de Musset. En 2002, son roman Les Vieillards de Brighton a été couronné par le prix Interallié. Journaliste et critique littéraire, il écrivit, entre autres, pour Le Figaro et Paris Match. Il était le créateur du festival littéraire La Forêt des livres, en Touraine. La prochaine et 22e édition aura lieu le 27 août et sera placée sous le signe de Bob Dylan poète. Il fut également l'inventeur en 1983 du Festival du film de Cabourg.

DANS LA NUIT DU 7 AOUT GONZAGUE ST BRIS CONNUT UNE MORT BRUTALE ET CAMUSIENNE
FÉVRIER 2017, PARIS

FÉVRIER 2017, PARIS

16 JUIN 2017, CABOURG / Festival du cinéma romantique

16 JUIN 2017, CABOURG / Festival du cinéma romantique

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 11:23
Voyageur, fils d'intrépide

Voyageur, fils d'intrépide

Voyageur, fils d'intrépide,

Le ciel est noir

- C'est la montagne

qui l'assombrit ;

La nuit tombe vite en plein jour.

Prolonger le lac

pour apercevoir

à midi

L ' Abbaye

parmi

les entrelacs....

comme à minuit !...

La soudaineté des événements (l'éthique de la source)

Voyageur, fils d'intrépide
Repost 0
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 13:44

C'est en changeant soi-même qu'on fait acte de courage,

Les ilusions se cristallisent........Rembrandt. Piquée sur le mur de @[100000265311737:2048:Dom Guevenoux].REMBRANDT

« Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie. »


Khalil Gibran                                                                                           - Espace Jungien -

Illusions.JPG

Moment-de-bon-heur.JPG

 

L ' HOMME ENCEINT connaît ce moment de "bon heur" de l'attente d'un enfantement (d'une chair-oeuvre)...!

 

Cet homme, on le nomme plus communément : artiste-écrivain, peintre ou poète, musicien ou selon son retrait du monde, non le reniement de Saint-Pierre !...Non s'anesthésier du monde, mais s'accomplir soi, être l'âme de soi-même sans fusionner bêtement avec le monde. Bouddha  nomme cela : " l'effort juste, Sammâ Vâyâma, soit : un travail sur soi pour oeuvrer les sept autres voies que sont, la compréhension juste (Sammâ Ditthi) - être à bonne distance du monde, non en retrait !.. ; la pensée juste (Sammâ Sankappa) - effort en soi, puissance d'action (cause / effet) ; la parole juste (Sammâ Vâkâ) - dépense d'énergie inscrit aussitôt dans la complexité des réseaux d'interprétation, de compréhension ou de malentendu, et de significations diverses ; l'action juste (Sammâ Kammanta) - effets d'action au quotidien (ou défaut d'actions appropriées) se faisant au "détriment de soi-même, d'autrui, ou de l'intérêt général" ; moyens d'existence justes (Sammâ Âjiva) - longue tradition bouddhiste non violente proscrivant la commercialisation basée sur l'asservissement ou/et les destructions de tout ordre (des valeurs) ; l'attention juste (Sammâ Satii) - tout ce qui est extérieur au calme intérieur reste à l'extérieur, rien ne doit ébranler ni dissoudre ni absorber ni heurter la paix de l'âme et de l'esprit paisibles ; et, enfin, la concentration juste (Sammâ Samâdhi) - technique cognitive de méditation percepto-sensitive mettant en application les quatre nobles vertus et l'octuple noble sentier d'après une parfaite connaissance rigoureuse de ces mécanismes méditatifs.

 R. Demachy

 Florence Peterson nue de dos dans l'herbe, assise et courbée

                                                                                               

Repost 0
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 11:22
Victor Hugo Posted : Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler.

vita.jpg

sein-b.jpg

Attribut de partage photographique : MarieJane B. Nice

m-h.jpg

musei-Italiani--antonio-frilli-nude-in-a-hammock-in-white-c.jpg

Rêve de femme en l'homme qui l'a marbré en carrare blanc au Muséi Italiani , on ne peut rien faire sans la nature féminine ni.... La Nature.... Ode d' Horace ! Noblesse du corps voluptueux, si relâchée, lasse...

L' Amour se fait sans le faire, et se dit sans le dire........

Le Yin se déplace sur le Yang occulté

Lequel rejoint l'autre côté de moitié

De L' Entier

Ainsi va le monde des forces occultes

glissant sur les lumières et les ombres

de notre profonde unicité -

Le Yin se déplace sur le Yang occulté
Lequel rejoint l'autre côté de moitié 
De l' Entier
Ainsi va le monde des forces occultes
glissant sur les lumières et les ombres
de notre profonde unicité -

Il fallait donc aux causeurs spirituels et brillants une femme nue en son Hammock in white Carrara marble, afin de faire parler poètes et sculpteurs, en silence, les peintres ...

 - Zola, Olympia était-elle prostituée ou peinte par Manet ou Cabanel en sa Venus au "salon des Refusés" ?

Est-elle idéale, ou de chair et d'os avant son "déjeuner sur l'herbe" chez Berthe Morisot , celle-ci exposée ?

Celle-ci est ciselée en son balcon d'Antonio Frilli (1880 - 1920), fille non soumise à la préfecture de peau-lisse, pour racolage sur la voie publique dès 17 h, ni cocotte de second Empire, elle a les tons harmonieux que n'avait pas  La Païva couverte de diamants  qui roulait carrosse sur les Champs-Elysées parmi les hétaïres-mécènes visitant les Frères Goncourt... en attente d'un autre peintre !  ...*

Dort-elle sans méthode naturalisteNu académique ou idéalisé, à l'endroit des connotations mentales du regardeur qui fait tout tableau ?..   Ca vous déplaît, à vous, cher lectorat, ça, cette endormeuse dormeuse, ça vous déplaît ou ça vous incite à la rêverie doucement évocatrice ?...        B -

 chez-paiva.jpg

 

Importance de l'Art dans l'existence humaine. A preuve, ici peinte :

- Une soirée chez La Païva (Adolphe Joseph Thomas Monticelli)

* / Esther Lachmann (marquise de Païva, dite "La Païva") - 7 mai 1819, Moscou ; 21 Janvier 1884, Neudeck - ; célèbre salonnière "courtisane" , demi-mondaine et grande amatrice de diamants du XIXème siècle

Au finir du dernier jour de Septembre en Logis de Hugo, sis du 6 de la rue éponyme, QUIMPER

Au finir du dernier jour de Septembre en Logis de Hugo, sis du 6 de la rue éponyme, QUIMPER

Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 07:17

LE JEU DE LA VIE

Nous sommes à la fois les pions, l'échiquier et le joueur d'échecs...

Partant de là, le jeu de la Vie se joue en trois temps sur l'échiquier de la Vie :

1) ignorant l'existence du Joueur, nous nous prenons pour les rois de l'échiquier, croyant que nous avons le pouvoir, non seulement sur nos déplacements, mais également sur ceux des autres

2) nous découvrons le Joueur d'échecs, et le percevons comme différent de nous : nous pouvons alors nous sentir manipulés (comme des pions !) et en être révoltés

3) nous découvrons que le Joueur et nous, ainsi que toutes les pièces de la partie (incluant celles de "l'autre camp", ainsi que l'échiquier et l'espace dans lequel il apparait) sont UN et que nous sommes CELA... 
Nous pouvons alors commencer à JOUER joyeusement le jeu de la Vie...

Mais cela est-ce fatalité ou décision, destin ou non, prise d'en-je(u) ou peur de ... l'échec, la duperie, de tout ce qui n'est pas délibérément dit, caché sur ce grand et bel   E C H I Q U I E R dont nous sommes à la fois, les pièces et le damier ? Cliché "blanc" sur une Littérature "noire"... ô cher immigré ?

 

candaulisme

ECHIQUIERS.jpg

ECHIQUIER-SURREALISTE.jpg

P O E T E ?....QUE crains-tu des simples choses, du ciel étoilé comme des roses, oh, que crains-tu des belles et simples choses, la vue du sang et de la VIE te faisait déjà si peur, enfant, enfant morose, oh....

Joueur es-tu ?... N"empiète pas sur l'autre, laisse-lui un espace de liberté, l' Empereur et l' Impératrice gouvernent ton jeu, Palais d'amour

 - L ' Amour seul est le calmant salvateur au monde de toutes les fièvres et folies paranoïaques diverses... En laissant ainsi libre espace à chacun, chacun se sent libre de mouvoir et de respirer Le jour au mieux, tout en étant ensemble sur le même échiquier du couple.. où nul ne cherche à imiter ni à égaler personne, tel chacun fit en les cours d'école, là où (se) jouent toutes les innocences, entre elles toutes, sans distinction de valeur d'être ou d'ambition.. 

ON JOUE ? ON JOUE ?.... ADULESCENT, on joue à quoi, pour garder l' ESPRIT ENFANT ? ON JOUE ?...

Que nous en dit Jac O'Keeffe, sinon :Le Soi Absolu n'a besoin de rien pour être ce qu'il est. Il n'est pas concerné par le fait que vous continuiez ou non de croire en la séparation. Tout provient du Soi. Rien ne peut s'écarter du Soi...

 

 

 

      ET LUI ?  Qu'a-t-il à changer de Coup "porté" à sa Vie, lui ?... Où va-t-il ce "fou", ce "cavalier", cette "tour de solitude" , ce petit "pion" sociétal rejetant les institutions et les normes, le sait-il , au moins ?

echiquier.jpg

 

Ö Gravité de la Terre

Lourdeur qui allège

D'avoir vécu en enfer

Je m'approfondis le coeur-lège !...        - B -

 

ECHELLE-DE-LA-HIERARCHIE-DES-BESOINS-SELON-MASLOW---1940-.jpg

Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 09:01

Qui ne regarde pas, écoute, et pour quel discours, la névrose est-elle calmée ?
Au fond de quel état d'esprit se précise une Journée ?
Pétole, aucun vent, ou mouvement d'une onde sous la pluie continue ?
Pluie ou vent. Éole de rien, ou larmes accomplies ?
Qui me remet en mouvement de l'en-je(u) d'aujourd'hui ?
Culture du Visage et du Cheveu.
Contact d'avec le Cosmos, toucher royal du faciès reposé.
La bruine bretonne est bonne pour la peau.
La douceur du vent libère les pensées..dans la cage du âme-se-taire.
Ne cesse de penser à l'hamster qui tourne en rond dans son quotidien double : rêver, agir.
Cours le marre-à-tons...du Jour.
Arrête de pleurer sur les larmes de Narcisse intérieur.
Ouvre l'influence du poète au presby-taire du Cœur.
De mon enfance religieuse, ai gardé la confession à la page du Sage, à surface d'écran, le papier n'ayant plus cours.
On n'arrive plus à bien écrire à l'encre qui sent bon le cru et le cuit des "nourritures" livresques, à l'imaginaire nettoyé de tout réel qui tient à tout gérer follement sur l'amer (la mer des houles du sang)...
Acte du repentir : contrition du regard et de l'écoute.
Prenez le jour comme il vient, l'aurore devient plus lente...

Repost 0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 18:38

et-pour-qui-ce-serpent-qui-siffle-sur-votre-tete.jpg

Serpentent les idées sur notre tête nue, couronnement des pensées libres et non partisanes, mais venimeuses quelquefois ; on apprend jamais tout, on relie nos connaissances à ...du vent.

Masculin et féminin : l'homme du XXIème. SILENCE / PAIX / SOLITUDE ....loVING-SPIRIT.jpg

A glisser dans les souffles qui nous sanctifient dans la modestie.

NE COUREZ PAS APRES LE TEMPS, surtout si vous pensez qu'il va plus vite que vous !

Nul ne sait tout.MASSAGE-TANTRA.jpgQUE SERIONS-NOUS SANS L'APPORT DE L'INVISIBLE ?




Repost 0
Published by Saint-Songe© - dans po-éthique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Saint-Songe
  • Le blog de Saint-Songe
  • : Journal Poético-Littéraire Spirituel
  • Contact

Recherche